Kookabarra à Nice chez Déli Bo

Depuis 2012, Déli Bo est synonyme à Nice de bien manger sans se ruiner et de délices sucrés à emporter. Élise, qui a créé l’entreprise avec son mari, a tenu de nous expliquer les raisons de son choix de travailler avec Kookabarra. L’oiseau voyageur est donc allé à sa rencontre, recueillir son témoignage.

 

– L’oiseau voyageur :  Comment est né Déli Bo à Nice ?

– Élise :  A notre retour d’un voyage de deux ans à l’étranger, en février 2012, mon mari et moi avons constaté qu’il manquait à Nice un lieu où l’on pouvait se restaurer à tout heure de produits de saison, frais, sucrés ou salés. Un lieu cosy, avec une véritable une âme, où l’on puisse venir avec ses amis et qui véhicule notre passion pour les produits faits maison et naturels, tout en restant accessible à tous.

 

– L’oiseau voyageur :  Et comment les niçois ont-ils reçu ce nouveau concept de restauration ?

– Élise : Plutôt bien ! Nous avons très vite fait le buzz. Les niçois ont immédiatement adhérés au concept d’un très bon rapport qualité prix, convivial et ouvert. Nous mettons les clients à l’aise sans chichi. Le tout Nice se retrouve chez Déli Bo ! Notre clientèle va du Maire aux étudiants, en passant par les cadres. Ces gens ne se rencontraient nul par ailleurs avant et nous avons attiré une grande clientèle féminine.

 

– L’oiseau voyageur :  Puis est venu l’idée de la boutique de pâtisserie ?

– Élise : C’est cela ! Il nous fallait pouvoir répondre à la demande « à emporter » et comme nous ne pouvions pas pousser les murs au Déli Bo, nous avons cherché un nouveau lieu. Nous avions également des envies de créations nouvelles sur la pâtisserie. Heureusement le pâtissier Sébastien Jacob est un ami et nous avons pu monter une boutique avec lui, plus tranquille, pour une offre plus affinée.

 

– L’oiseau voyageur :  Et pourquoi avoir fait le choix des produits Kookabarra ?

– Élise : Sincèrement, j’adore fouiner sur internet et c’est comme cela que j’ai découvert Kookabarra. J’ai tout de suite compris que la démarche était commune à la nôtre et que l’on n’avait pas à faire à des gens qui servent la grande distribution. Nous avons été séduits principalement par les deux gros points forts que sont la qualité des produits et la logistique. Je n’avais rien trouvé de commun ailleurs. Le système de relation client très réactif m’a permis de réguler ma propre logistique. Et dans la vente à emporter, c’est un aspect fondamental !

 

– L’oiseau voyageur : En trois mots comment définiriez-vous Kookabarra ?

– Élise :  Les trois points qui nous ont accrochés tout de suite sont : Le Produit, avec le goût, la proportion du fruit, le format du packaging et l’oiseau en logo – L’histoire et l’Authenticité.

 

– L’oiseau voyageur :  Sur quelle offre s’inscrivent les produits Kookabarra chez vous ?

– Élise :  Principalement pour le brunch, le goûter et au petit-déjeuner.

 

– L’oiseau voyageur : A titre personnel, quel est votre jus préféré ?

– Élise : Citron Nepita ! Je l’adore !

 

Voici encore une fois une utilisation des produits Kookabarra qui nous fait chaud au cœur et justifie notre engagement envers nos clients.